Proposez un jeu sur Facebook pour faire vivre votre page

Avoir une page Facebook, c’est bien. C’est même indispensable, quand près d’un français sur deux est sur le réseau de Mark Zuckerberg. Mais faire vivre cette page, c’est mieux, et essentiel pour que les actualités continuent de s’afficher sur les écrans des internautes : en effet, Facebook, à l’instar de Google, sanctionne de plus en plus les pages qui ne sont pas actualisées. Le créateur de Facebook a en lui-même fait les frais récemment.

Proposer un concours, c’est simple

Pour développer le capital sympathie de votre marque ou de votre commerce, et générer du trafic sur votre page, le jeu peut être un outil intéressant. Les internautes sont invités à jouer sur votre page, à gagner des cadeaux, et à inviter leurs amis à faire de même. Le réseautage peut commencer. Proposer un jeu est d’autant plus simple aujourd’hui que depuis la fin d’année 2014, déposer son règlement chez un huissier de justice (procédure parfois longue et couteuse) n’est plus obligatoire.

Testé et approuvé

23ème Homme l’a testé avec des clients, et l’a approuvé. Nous avons coordonné le tout récent jeu « Thomson Fête Noël » pour Thomson Consumer : un concours photo créé pour le lancement de la page Facebook de la filiale française de l’entreprise internationale. Le succès ne s’est pas fait attendre : en 3 semaines, 37 000 personnes se sont connectées sur l’application dédiée, 11 000 personnes ont joué, 452 photos ont été partagées sur Facebook. Et tout cela, pour un budget de publicités Facebook (nous vous en reparlerons très vite, car là aussi, vous pouvez disposer d’un outil très efficace) dérisoire. Plus local, MMA Aura Assurances, situé dans le Pays de Vitré : un quizz sur les cinq villes où sont implantées les agences du groupe, qui a permis à près de 300 joueurs, et donc autant de contacts par la suite, de jouer.

Il y a bien entendu d’autres outils pour faire vivre sa page. Mais le concours reste une arme facile d’accès pour tous, qui n’est pas chronophage et qui renforce votre capital sympathie. Alors, à vos marques, prêts… jouez !

appli